Il arrive un moment dans la vie où l’on plafonne, on fait les choses par habitude. En photographie, c’est la même chose. À force de photographier la même chose, je reproduis le même schéma et mes photos commencent à toutes se ressembler. Pour couper avec la monotonie, il faut trouver de l’inspiration chez d’autres photographes et Michael Freeman peut m’aider. 50 pistes créatives est là pour donner de la matière à une nouvelle façon de prendre des photographies.

50 pistes créatives

Auteur : Michael Freeman
Editeur : Eyrolles
Pages : 220
Prix : 24€

Ce livre chez Amazon Ce livre à la FNAC

50 pistes, ni plus, ni moins

Michael Freeman nous offre dans ce livre 50 pistes, ni plus, ni moins. Les pistes sont pour tout type de photographie, le portrait, le paysage, la photo de rue, l’architecture, etc. … Seule la macrophotographie n’est pas présente dans ces pistes, mais il est possible d’appliquer des conseils dans cette technique particulière. La grande majorité des pistes concernent tout de même la photographie de voyage ou de tous les jours.

Chaque piste est expliquée sur 4 pages, à part quelques exceptions. La place est occupée par des photos d’illustration et un peu de texte expliquant cette démarche. Pour les photographies, il y a une légende de Michael Freeman donnant le contexte de la prise de vue. Dans tout le livre, la part belle est laissée aux photographies, le texte est juste là pour appuyer l’image.

Pour finir sur la mise en page du livre, il n’y a pas de squelette prédéfini pour les pages. En effet, c’est réellement la photographie qui guide l’emplacement des textes autour d’elle. Cet ouvrage ressemble plus à un livre de belles photos qu’un ouvrage technique. D’ailleurs, c’est tout le défi de ce livre, donner envie de changer sa manière de faire de la photographie sans entrer dans la technique. Enfin, il n’y a pas de configuration à utiliser avec le matériel, seulement une vision différente de ce qui nous entoure.

Critique 50 pistes créatives
Voilà une piste drôle

Des pistes pour les photographes habitués

Comme je l’ai dit dans le chapitre précédent, quasiment tous les types de photographies sont représentés dans ces pistes. Cependant, pour commencer à comprendre et utiliser ces pistes, il faut avoir un bon niveau en photographie. En effet, dans ce livre, il n’y a pas d’aide sur la technique ou l’utilisation des réglages de l’appareil photo. Michael Freeman donne plutôt des axes de réflexion sur notre façon de photographier.

Les photographes ayant déjà un style confirmé ou naissant trouveront des éléments intéressants à mettre en place. Les photographes amateurs ou novices resteront sur leur faim, car il n’y a pas de notion technique, seulement de la théorie. Comme dans beaucoup de livres de Michael Freeman, il y a une grande partie dédiée à la composition, ce qui reste une composante primordiale à la réussite d’une photographie.

Une grande partie des pistes tournent autour de la photographie de paysage et de portrait. Ces deux types de photographies représentent une grosse partie des photos réalisées à travers le monde. C’est d’ailleurs le cas lorsque je pars en voyage, cela couvre environ 90 % de mes photographies. Le but de l’auteur est bien de nous faire réfléchir sur notre façon de voir la photographie avant même de mettre son œil dans l’œilleton.

Critique 50 pistes créatives
Une piste sur le cadrage et la composition

3 pistes prises au hasard

Pour finir de donner un avis sur ce livre, je pense qu’il n’y a rien de mieux que de donner un aperçu de 3 pistes développées par Michael Freeman.

La numéro 29 : alignements. Cette piste se concentre sur la composition d’une photographie et de bien gérer les alignements des éléments à l’intérieur de celle-ci. Pour construire un alignement cohérent, il faut se déplacer afin de choisir les éléments à intégrer dans son champ de vision. L’alignement peut soit être déjà présent, soit créer par le photographe. Le tout étant de pouvoir le capturer.

La numéro 36 : mystère & intrigue. Cette piste se concentre sur l’atmosphère globale de la photographie. C’est une technique qui demande de la composition et aussi une maîtrise de l’exposition pour ne pas dénaturer son sujet. L’analogie faite avec le cinéma et la télévision est intéressante, car elle utilise les mêmes artifices pour arriver au résultat. Les photographies publiées dans ce chapitre sont très représentatives de cette atmosphère.

La numéro 6 : se méfier de l’expérience. Cette piste est très instructive, car avec le temps je m’aperçois que je me fie beaucoup à mes expériences passées. Le but de cette piste est de faire oublier au photographe toutes ses certitudes acquises avec le temps pour le faire progresser. Une phrase importante, pour moi, est mise en préambule : « Je ne peux dire combien d’occasions j’ai manquées, gâchées ou perdues simplement parce que j’avais une image précise en tête et que je n’en démordais pas. » JOE MCNALLY. Je la trouve très instructive et à méditer.

Critique 50 pistes créatives
La piste sur le thème du mystère

Conclusion

Michael Freeman est fidèle à sa réputation avec l’édition de ce livre 50 pistes créatives. Le but est toujours de faire réfléchir sur sa pratique de la photographie afin de la faire évoluer. Sans une évolution constante de la pratique, il est possible de se lasser de la photographie et d’arrêter cette pratique. Avant d’en arriver à cette extrémité, il est intéressant de se pencher sur ce livre. Tout va dépendre de son niveau de connaissance de la photographie.

Les photographes ayant une solide expérience trouveront des conseils pratiques à mettre en place au quotidien. Les photographes amateurs ou novices ne trouveront pas d’éléments probants pour leur pratique de tous les jours. En effet, il n’y a pas d’aide technique à la prise de vue, uniquement des conseils sur la vision de la photographie. En d’autres termes, l’achat de ce livre sera conditionné par vos connaissances de la technique photographique.

Ce livre chez Amazon Ce livre à la FNAC

APERÇU DE REVUE
Niveau de départ
Mise en page
Conseils
Utilité
PARTAGER
Article précédentTest de l’agenda photo carré Photoweb
Prochain articleLe bon nombre de pixels pour l’impression
Renaud Perrai
Photographe amateur, j'aime partager ma passion de la photographie et apprendre de vous tous. Je suis curieux, j'apprécie la critique constructive et cherche toujours à vous donner des avis impartiaux.

1 commentaire

  1. Une critique qui me revient en tête lorsque je l’ai lu (il y a quelques mois déjà) c’est que le bouquin n’est pas illustré de manière constante, d’un point de vue qualitatif (j’avoue c’est très subjectif). Parfois les exemples visuels manquent réellement de souffle. C’est un peu dommage pour donner envie aux lecteurs et leur montrer à quoi on peut arriver.
    J’ai été par exemple beaucoup plus enthousiaste par les cours que l’on trouve sur http://www.skillshare.com. C’est devenu une vraie alternative au livre classique, on y voit vraiment les auteurs créer, c’est très intéressant. Il doit y avoir des équivalents, mais c’est celui que je connais et utilise.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here